jeudi 20 septembre 2007

En principe

Si vous prenez le train de 9h27, vous aurez largement le temps de prendre la correspondance à Namur, en principe. Après un an, on devrait vous proposer un contrat à durée indéterminée, en principe. Après avoir lu ce livre, vous devriez –en principe- ne plus avoir envie de fumer. C’est fou comme cette expression « en principe » est devenue courante.
La croissance mondiale atteindra, en principe, 2,3 % en 2007. En principe, tu réussis sans deuxième session. On peut se voir demain à 20h au café de la gare, en principe. Toutes les études montrent qu’en principe, l’utilisation du téléphone mobile n’est pas nocive pour la santé. Si vous optez pour la formule « confort malin », vous ne devriez plus avoir de surprises sur votre facture. En principe. C’est terrible car cela vient toujours après une affirmation intéressante, rationnelle, vérifiable. On est totalement convaincu et rassuré… et puis il y a ce petit « en principe », ajouté à la fin, qui vient tout remettre en question. Si on ajoute à toutes les phrases « en principe », c’est peut-être parce qu’on n’en a plus beaucoup.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire