samedi 15 septembre 2007

Come in!

Hier, j’ai visité pour la première fois de ma vie la ville de Comines. Incroyable. A Comines, les Wallons disent « proficiat » pour se féliciter. Comme en flamand, mais avec un accent français. Ils font leurs courses en France, en passant une frontière qui n’existe plus. Ils croisent sur leur chemin des Français du Nord qui, eux, viennent acheter leurs cigarettes en Belgique. On trouve dans la région des rues entières remplies de marchands de tabac, moins taxé chez nous. Mais si les fumeurs français veulent fumer au restaurant, ils doivent retourner en France, car la loi belge l’interdit. Pour un touriste, c’est compliqué. Il y a plusieurs « Comines », un en France et un « en Flandre mais en Wallonie quand même ». En voiture aussi, c’est difficile. Sur dix kilomètres, les indications routières sont en flamand, puis en français, puis en français et en flamand, puis en français mais sur des panneaux d’autres couleurs. A Comines, il y a aussi une piste de ski artificielle, avec une cafétaria où on sert de la fondue suisse. J’y ai entendu des touristes anglais. N’emmenez plus vos enfants à Mini-Europe. C’est nul. Visitez Comines.

1 commentaire :

  1. Quand j'étais plus jeune, français et cycliste, je venais pas loin acheter mon tabac à bicyclette !
    :-))

    RépondreSupprimer