lundi 14 avril 2014

10 titres de presse gratuits pour les vacances

Voilà, enfin les vacances. Comme l’actualité va ralentir, j’ai préparé 10 titres fictifs pour les journalistes qui travaillent malgré tout pendant la fameuse « trêve des confiseurs » et qui doivent « alimenter leurs sites web » ou « nourrir leur page Facebook ». Vous pouvez vous servir, c’est gratuit.

 « Laissé seul, un enfant de cinq ans mange une chaise de jardin »
« Avec sa voix de soprano, un SDF nain bouleverse la toile »
« Ivre, il cache son permis de conduire dans son anus et décède »
« Une bonne sœur allemande piégée dans une sex-tape (vidéo) »
« 3 trucs à ne pas dire à votre épouse ni à votre maîtresse ni à personne »
« Elle veut faire un selfie de sa chatte et se fait griffer (photos) »
« Wallonie : il se réveille et ne se rappelle plus qu’il est ministre »
« Emouvant : une girafe pardonne à son violeur sur Twitter »
« Etude : La génération Y aurait une ouïe plus développée (et 12 doigts de pieds) »
« Tourisme : un journaliste en vacances passe à côté d’une révolution majeure et s’en fout »


jeudi 3 avril 2014

Comment la RTBF s'est pandaïsée

Ce matin, j'ai écouté le journal parlé de 9h sur la RTBF radio. Le premier titre a immédiatement attiré mon attention : "Brugelette, la commune sur laquelle se situe Pairi Daiza, n'a toujours pas de plan communal d'urgence". Catastrophe! Un peu plus tard, on précise que c'est particulièrement important d'y penser aujourd'hui, car c'est l'ouverture de la saison pour le parc animalier, où l'on attend jusqu'à 20.000 personnes durant les vacances scolaires et les week-ends... "pour aller voir les pandas".  Les pandas… Le mot est lâché. Je fais une croix sur mon bloc-notes. Oui, depuis plusieurs semaines, je fais une croix chaque fois qu'on prononce le mot "panda" à la RTBF. C'est déjà mon deuxième bloc-notes. Mais revenons au reportage journalistique sur Brugelette. Finalement, on apprend que 80% des communes n'ont pas encore de plan d'urgence et que donc, ce n'est pas si grave. Sous-entendu : on voulait juste vous rappeler qu'il y a des pandas à Pairi Daiza, que c'est l'ouverture de la saison et qu'il va y avoir beaucoup de monde. Et c'est le premier titre parce qu'aujourd'hui, il ne s'est rien passé d'autre. Après le journal, il y a eu un point d'information trafic où l'on a dit que la circulation se normalisait dans la capitale et que ça roulait assez bien, sauf "un peu dans les tunnels". Comme j'étais bloqué dans ma voiture depuis plus d'une demi-heure, rue du Trône, à cause des manifestations et du sommet UE-Afrique, j'ai éteint définitivement la radio.

mardi 25 mars 2014

La limousine d'Obama est-elle si sûre que cela?

Il y a quelque chose que je ne comprends pas avec la limousine ultra-sécurisée d'Obama, qu'on surnomme "The Beast". Elle fait 5,5 mètres de long et pèse 7 tonnes. Les portes ne peuvent pratiquement pas être ouvertes de l'intérieur. L'armature est constituée de plaques de 20 centimètres d'épaisseur, composées de fer, d'aluminium et de titane. Les vitres sont épaisses de 12,7 centimètres (quintuple vitrage), comme dans les Boeing 757, et peuvent résister à une attaque aux explosifs ou à l'arme chimique. Le réservoir est équipé d'un système d'extinction d'incendie, il est blindé et contient du diesel, moins exposé aux risques d'explosion. Les pneus sont renforcés au kevlar et l'équipement intérieur comprend notamment des réserves d'oxygène et des poches de sang compatible avec celui du président. Le chef de la sécurité, toujours présent à bord, est accompagné d'un conducteur formé pendant une semaine qui peut même effectuer une rotation éclair à 180 degrés pour esquiver une menace frontale. En cas d'attaque le soir ou la nuit, le chauffeur dispose également d'un système de vision nocturne. Il peut aussi défendre le président à l'aide de fusils à pompe et de canons de gaz lacrymogène! Bon, c'est très bien tout ça, mais je ne comprends pas… Si la voiture d'Obama est aussi bien sécurisée, pourquoi on ne peut pas circuler dans la même rue que lui demain?

Boeing disparu: la théorie de 13 lignes ne tient plus la route

On pensait que le Boeing 777 (vol MH370) avait été détourné par des terroristes commandés à distance par un des deux pandas récemment installés à Pairi-Daiza et qu'ils avaient pris le contrôle de l'appareil pour ensuite se poser dans un endroit classé top-secret et par ailleurs invisible sur les cartes traditionnelles dans le but d'entamer des négociations, avec l'assentiment des principales agences de renseignement américaines, pour instaurer un nouvel ordre mondial et notamment demander aux Etats-Unis de reconnaître publiquement qu'ils n'ont jamais mis les pieds sur la Lune et qu'ils détiennent toujours le corps de Michael Jackson, placé sous coma artificiel à la suite d'un interrogatoire qui aurait mal tourné dans l'affaire des enfants congelés et où le chanteur aurait menacé de dévoiler la nouvelle adresse d'Elvis Presley, toujours bien vivant et probablement impliqué dans l'assassinat du Président Kennedy qui aurait écrit dans ses nombreuses lettres d'amour destinées à Marylin Monroe qu'il planifiait, avec l'aide des habitants de la planète Usxka, les attentats du 11 septembre 2001. Mais non, en fait, l'avion s'est simplement crashé dans l'océan et il n'y aucun survivant. Cette dernière explication étant beaucoup plus courte, cela a permis aux autorités malaisiennes de prévenir les familles par SMS...

lundi 24 mars 2014

Un panda Premier ministre, et pourquoi pas?

Ce qui semblait être une blague au début pourrait bien devenir une réalité. Attribuer le poste de Premier ministre à un panda n'est pas si idiot dans le contexte politique belge actuel. L'idée circule depuis plusieurs jours au sein des états-majors des partis. D'abord, l'animal jouit de la bienveillance et de l'affection de tous les Belges, au-delà des luttes partisanes. Ensuite, le panda est littéralement asexué linguistiquement. Il n'est ni néerlandophone, ni francophone. Il n'a pas non plus de couleur politique. Il n'a d'ailleurs pas de couleur du tout, puisque les pandas sont généralement livrés en version noir et blanc. Enfin, rien n'oblige les partis politiques à fournir un véritable panda, vu l'existence de déguisements complets de plus en plus vraisemblables et disponibles à la location. On pourrait dès lors confier les clés du 16 rue de la Loi à différentes personnalités, à tour de rôle. Le citoyen n'y verrait que du feu et cela permettrait de satisfaire plusieurs ambitions personnelles durant un seul mandat. Enfin, cela offrirait une stabilité sans faille au gouvernement, dans un pays qui a souvent souffert d'une image vacillante à l'étranger, puisque la constitution ne prévoit pas que le Roi puisse accepter la démission d'un panda. En fait, le seul problème se situerait au niveau géopolitique international. Confier les rênes d'un pays membre de l'Union européenne à un panda pourrait être perçu au niveau diplomatique comme la reconnaissance de fait qu'on est en train de se faire bouffer par les Chinois...

Elections: comment identifier les promesses en l'air?

Cette fois, c'est sûr, la campagne électorale est bel et bien lancée. Les programmes et les promesses commencent à sortir. L'occasion pour 13lignes de présenter un petit truc simple pour vous aider à distinguer les vraies propositions concrètes des discours vides de sens, et ainsi faire votre choix. C'est facile. Quand quelqu'un fait une déclaration, il suffit de prendre la phrase et la mettre à la forme négative. Si aucun adversaire politique ne prononce la version négative d'une déclaration, c'est que c'est du pipeau. Prenons un exemple: "Nous voulons plus d'emplois." En version négative, cela donne: "Nous voulons moins d'emplois". Aucun parti ne tient ce discours. Autre exemple: "Nous voulons une société plus juste et plus humaine". Franchement, même parmi les plus extrémistes, qui souhaite une société "moins juste et moins humaine"? Par contre, une promesse comme "Nous souhaitons augmenter de 6% le taux de majoration de la quotité exemptée d'impôts et relever les tranches supérieures pour les revenus cumulés de moins de 3482 euros bruts pour les couples avec enfants afin d'atteindre un relèvement global de 117 euros nets par mois pour les personnes actives sous statut indépendant tout en intégrant cette réévaluation dans la pension des carrières mixtes." Ça, c'est une vraie proposition! Quand on entend ça, on sait à quoi s'en tenir. C'est beaucoup plus clair et on sait tout de suite pour qui voter.

mardi 11 mars 2014

Après Olivier Maroy au MR, un panda sur une liste PS!

A l'approche des élections du 25 mai 2014, les partis n'hésitent pas à placer sur leurs listes des personnalités médiatiques pouvant faire le plein de voix le soir du scrutin. Dernière annonce en date: Xing Hui, un des pandas chinois arrivés récemment en Belgique, se présentera sur une liste PS. Interview exclusive.
13lignes: En vous engageant en politique, est-ce que vous renoncez à votre rôle de panda? Est-ce que vous pourriez reprendre un jour cette fonction?
Xing Hui: Vous savez, dans la vie, rien n'est jamais tout noir ou tout blanc, et je suis bien placé pour le savoir. Aujourd'hui, j'ai un vrai engagement politique. Si demain, je suis appelé à d'autres fonctions au sein de Pairi Daïza, nous verrons bien!
13lignes: Est-ce que ce n'est pas un peu langue de bois?
Xing Hui: Je ne pratique pas la langue de bois, je pratique la langue de panda.
13lignes: Comment a réagi l'autre panda, Hao Hao?
Xing Hui: Il était très surpris. Il a juste dit "hao hao!". Comme d'habitude.
13lignes: Avant de devenir socialiste, avez-vous toujours exercé votre rôle de panda en toute objectivité?
Xing Hui: Ecoutez… J'ai un parcours incroyable. Je viens d'une famille de pandas très pauvre. Et j'ai eu la chance de trouver un destin en Belgique, un pays qui m'a accueilli et m'a permis de devenir le panda que je suis, et qui, en plus, à un excellent système de sécurité sociale, un des meilleurs au monde. Alors oui, je suis objectif… Mais je suis aussi reconnaissant!

Bravo à Kim Jung-Un!

Je trouve que les journalistes occidentaux n'ont pas été très sympas avec Kim Jung-Un. Le leader Nord-Coréen a été élu avec 100% des voix et il n'y en a pas un qui ait daigné le féliciter pour cet exploit! On aime ou on aime pas les dictateurs mais reconnaissons au moins cette victoire! Bravo Kim Jung-Un! L'élection était loin d'être évidente. D'abord, il faut le reconnaître, Kim Jung-Un ne partait pas gagnant. Doté d'un physique plutôt ingrat que la coiffure de Rihanna n'a pas vraiment pu améliorer, Kim Jung-Un, en tant que "fils de", a du se faire un prénom. Ou plutôt un nom, on ne sait pas très bien. Et puis, il y a cette complexité dans l'image. Le père s'appelait Kim Jung-Il (qui peut être lu par erreur comme Kim-Jung 2) et le fils s'appelle Kim-Jung Un (Kim-Jung 1?). Comment expliquer aux gens qu'on passe de 2 à 1? C'est Star Wars ou quoi? Rien de très simple à communiquer en période électorale. Mais il y est arrivé! 100% des suffrages! C'est un excellent résultat, obtenu grâce à une campagne axée sur la proximité et le terrain. Le porte-à-porte a été très efficace. Dans certains villages retirés, on est même allé chercher les gens à la maison pour les emmener au bureau de vote. Une stratégie payante! Et puis, Kim Jung-Un a été très bien conseillé sur sa stratégie médiatique, dont le sommet a sans doute été atteint lorsqu'il a fait exécuter son oncle et toute sa famille, à l'aide de chiens affamés selon la rumeur…  Une image qui aura sans doute marqué les esprits des électeurs et convaincu les plus réticents d'entre eux. Bravo Kim Jung-Un!

Juste une "Mise au point"

Bon c'est quoi toute cette histoire avec le départ d'Olivier Maroy vers le monde politique? D'abord, il faut un peu relativiser. Ce n'est pas comme s'il était boucher-charcutier et qu'il voulait devenir dentiste. Il sait quand même de quoi il s'agit, la politique. Et puis, devenir politicien après avoir été présentateur du débat "Mise au point", ce n'est jamais que se lever de sa chaise, marcher deux mètres et s'asseoir sur une chaise un peu plus loin autour de la même table. Et au fond, pour le citoyen, qu'est-ce qui est le plus choquant? Qu'un gars qui passe à la télé tous les dimanche midis devienne politicien ou que les mêmes politiciens passent à la télé tous les dimanche midis? Et puis, on dirait que c'est la première fois que ça arrive! C'est pourtant courant. A peu près tous les partis, en période de campagne, recrutent des personnalités du petit écran à forte visibilité médiatique. Bon, pas le PS, c'est vrai. Mais les mauvaises langues diront qu'ils considèrent sans doute que les journalistes socialistes sont plus utiles dans les rédactions que sur les listes électorales. Et puis, il y a cette question étrange: un homme politique peut-il avoir été journaliste et le redevenir après, sans mélanger dangereusement les pinceaux? Pourquoi on ne pose jamais cette question pour les réviseurs d'entreprise, les avocats d'affaire ou les entrepreneurs dans l'immobilier? Bon la bonne nouvelle, c'est que cela a créé un mouvement. On apprend en effet à l'instant que Laurent Louis va recruter sur sa liste le présentateur de l'émission de jeux par SMS qui passe de 1h à 5h toutes les nuits...

mardi 4 mars 2014

10 Tips for Communicating with an Apple fan


You may have an Apple fan (devotee?) within your group of friends. Conversations can sometimes be delicate. Here are 10 things you need to know to avoid confrontation and misunderstanding. 
    
1. Apple fans automatically believe that you are just as devoted to your own mobile phone brand as they are to theirs. If you have a Samsung, an Apple fan assumes that you will also passionately defend your brand. It is unthinkable for an Apple fan to believe that one is purchasing a mobile phone just for the phone itself. Instead, they believe you want to convey a message, make a statement, and assert a point of view.

2. When it comes to price, Apple fans are very sensitive. They believe that $800 is an acceptable amount to pay for a smartphone and that a "budget" version is $500. They only hang out in Apple stores. They are not even aware that you can buy a smartphone for less than $200.

3. Apple fans are adamant that their phone is completely flawless. They are unable to criticize their product when it malfunctions. They worship the brand so much that they feel guilty when it crashes and assumes it was their fault.

4. An Apple fan thinks it is normal to purchase a new smartphone and tablet every year. Even an ecologically minded Apple fan does not see anything wrong with this.

5. Apple fans do not want to know how Apple devices are made. Do not mention work conditions in Apple factories. They believe iPhones and iPads are created by a grey haired wizard wearing a black turtleneck.

6. Apple fans think it is acceptable to download patch to fix a daylight savings bug. They won’t think twice about paying $800 for a device that needs to be repaired to tell time correctly.

7. Apple fans rarely make phone calls and when they do they use an app. They are so cost-conscious, they install an app on an $800 phone to make a phone call. That way they cleverly avoid a huge phone bill!

8. Apple fans believe that Steve Jobs has attained the ranks of Martin Luther King, Mother Teresa or Nelson Mandela. Don't challenge the greatness of Apple’s founder; it can quickly snowball into an argument.

9. Apple fans believe that PC's are not compatible with each other.

10. Each of the 300 millions iPhone users think they "Think Different".